• Salutations,

    Bienvenue sur le blog de l’EEL de St jean du Gard En tant que Chrétiens Jésus est le pilier de notre foi, la pierre angulaire de son Église. C’est lui qui nous a aimé au point de donner sa vie pour notre salut afin que quiconque croit en lui ait la vie éternelle et ne périsse pas. Quiconque c’est toi, c’est moi, c’est celui qui croit, La porte du ciel est ouverte, que celui qui veut vienne et boive gratuitement de l’eau de la vie !!! Cette amour de Dieu nous sommes nombreux à l’avoir reçu et tout aussi nombreux à avoir envie de le partager. C’est une raison pour laquelle nous avons souhaité mettre l'ensemble de ces pages à votre disposition. Au fil des jours, vous y trouverez peut-être des passages bibliques, des témoignages, des pensées partagés, ou toutes sortes d'infos qui peuvent vous êtes utiles. J’espère que tout cela vous sera utile. En attendant de vous connaitre, soyez bénis !

Le trou d’une l’aiguille

Parlons encore une fois de ce chameau qui reste bloqué devant le trou d’une l’aiguille. « Il est plus facile à un chameau de passer par le trou d’une aiguille qu’à un riche d’entrer dans le royaume de Dieu » (Mt. 19.24)

Il existe plusieurs explications à ce verset mais rappelons que la plus répandue consiste à dire qu’une petite porte de la ville de Jérusalem avait le nom de l’ aiguille ». Cependant le texte parle du trou d’une aiguille et non du trou de l’aiguille, de plus, aucune trace archéologique d’une porte de l’aiguille ne semble exister à Jérusalem (référence : http://jeviensbientot.com/meditations-3/le-chameau-et-le-trou-de-laiguille/)  Quoi qu’il en soit, si l’on retient l’explication de la porte, Le seul moyen pour les chameaux de passer par cette porte était de ce décharger de tous ses bagages. C’est l’occasion de rappeler qu’en aucun cas un chameau ne peu se décharger seul de ses bagages…  Si l’on retient le sens littérale de cette parabole, il est impossible à quiconque de passer par le trou d’une aiguille.

Quoi qu’il en soit nous savons que Jésus n’a pas voulu que nous tergiversions sur la porte ou sur le chameau mais sur la condition de l’homme riche. Donc dans cette parabole l’homme riche ne peut rentrer dans le royaume des cieux car c’est richesses auxquelles il est terriblement attaché l’en empêchent. Il faut l’intervention divine. Nous pouvons également réfléchir à la nature de ces richesses, ne peuvent-elles être que trésors matériels ? Dans ce passage, certes, elles le sont. Mais pour chacun de nous elle peuvent prendre d’autres formes : notre trésor, c’est ce à quoi nous tenons le plus ! Malheureusement,  » là ou est ton trésor, là aussi sera ton cœur ». Notre cœur ne peut aimer deux maitre à la fois, c’est pourquoi, il nous faut nous détacher de l’un pour pouvoir servir l’autre. Nous sommes bien attristé et atterrés lorsque nous constatons que cela nous est impossible même si nous le voulons.  .Heureusement, la bible nous dit que nous pouvons compter sur Dieu qui est l’auteur de notre salut. Ce qui est impossible à l’homme ne l’est pas pour lui. Autrement dit, Dieu a le pouvoir de le détacher de l’amour de ses richesses. Par la grâce de Dieu,  l’homme pourra accepter de laisser ses richesses au monde pour rentrer dans le royaume de Cieux. Alors quelque soit notre « handicap », qui  nous empêche de passer par la porte et d’être sauver par nos propres forces, continuons de prier ardemment, et de marcher avec le Seigneur dans la repentance et la foi, c’est par sa grâce que nous sommes sauvé, cela ne vient pas de nous. Le salut est un don gratuit et l’œuvre que Dieu a commencé en nous, il la rendra parfaite. Si nous avons une fragilité avec le péché ne devons nous pas nous rappeler que nous sommes mort à nous même, que Christ et notre vie ? Nous devons compter sur lui, lui demandant de nous garder dans sa main et de nous délivrer du mal.  Au moment opportun Il nous ôtera ce fardeau de sur notre cœur afin de nous assurer largement l’entrée dans le royaume des cieux. A lui est toute la gloire de notre salut.  Amen

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire