• Salutations,

    Bienvenue sur le blog de l’EEL de St jean du Gard En tant que Chrétiens Jésus est le pilier de notre foi, la pierre angulaire de son Église. C’est lui qui nous a aimé au point de donner sa vie pour notre salut afin que quiconque croit en lui ait la vie éternelle et ne périsse pas. Quiconque c’est toi, c’est moi, c’est celui qui croit, La porte du ciel est ouverte, que celui qui veut vienne et boive gratuitement de l’eau de la vie !!! Cette amour de Dieu nous sommes nombreux à l’avoir reçu et tout aussi nombreux à avoir envie de le partager. C’est une raison pour laquelle nous avons souhaité mettre l'ensemble de ces pages à votre disposition. Au fil des jours, vous y trouverez peut-être des passages bibliques, des témoignages, des pensées partagés, ou toutes sortes d'infos qui peuvent vous êtes utiles. J’espère que tout cela vous sera utile. En attendant de vous connaitre, soyez bénis !

Exode 20

22 L’Eternel dit à Moïse : Tu parleras ainsi aux enfants d’Israël : Vous avez vu que je vous ai parlé depuis les cieux. 23 Vous ne ferez point des dieux d’argent et des dieux d’or, pour me les associer; vous ne vous en ferez point. 24 Tu m’élèveras un autel de terre, sur lequel tu offriras tes holocaustes et tes sacrifices d’actions de grâces, tes brebis et tes boeufs. Partout où je rappellerai mon nom, je viendrai à toi, et je te bénirai. 25 Si tu m’élèves un autel de pierre, tu ne le bâtiras point en pierres taillées; car en passant ton ciseau sur la pierre, tu la profanerais. 26 Tu ne monteras point à mon autel par des degrés, afin que ta nudité ne soit pas découverte.

La pierre que Dieu a faite est parfaite, elle est même suffisante pour concevoir l’autel et recevoir les sacrifices à l’Eternel. Ce qui la profane, ce sont les outils des hommes et au travers de ces outils ce sont les œuvres des hommes qui sont remises en question. Ce sont les euxs qui profanent l’œuvre de Dieu. Nul ne peut songer à embellir ou accomplir l’œuvre de Dieu. Au travers de ce constat c’est le principe de la loi qui est révélée.  Elle met à jour la perfection perdue de l’humanité. Cette perfection était à l’homme lorsqu’il vivait dans la présence et la parfaite dépendance de Dieu. Depuis toujours et de mille façons, l’homme, par ses œuvres, espèrent s’approprier le droit de revenir à Dieu. N’est ce pas là la volonté de démontrer notre perfection au Seigneur de toutes choses ? Prenons garde, rejetons cette tendance, « Car quiconque observe toute la loi, mais pèche contre un seul commandement, devient coupable de tous » (Jacques 2-10). Mais la loi est un précepteur qui mène a Christ… Elle révèle à l’homme son incapacité à plaire à Dieu par les oeuvres de la la chair. Le seul moyen de faire un pas vers la perfection perdue est de saisir la grâce par la foi. Par la foi la porte du royaume de Dieu est grande ouverte, nous n’avons qu’à y pénétrer en noous appuyant sur la base de œuvres de Christ à la croix. Nous sommes sauvés par grâce, marchons par grâce !

Philippiens chap 3  : « Moi aussi, cependant, j’aurais sujet de mettre ma confiance en la chair. Si quelque autre croit pouvoir se confier en la chair, je le puis bien davantage, 5 moi, circoncis le huitième jour, de la race d’Israël, de la tribu de Benjamin, Hébreu né d’Hébreux; quant à la loi, pharisien; 6 quant au zèle, persécuteur de l’Eglise; irréprochable, à l’égard de la justice de la loi.7 Mais ces choses qui étaient pour moi des gains, je les ai regardées comme une perte, à cause de Christ. 8 Et même je regarde toutes choses comme une perte, à cause de l’excellence de la connaissance de Jésus-Christ mon Seigneur, pour lequel j’ai renoncé à tout, et je les regarde comme de la boue, afin de gagner Christ, 9 et d’être trouvé en lui, non avec ma justice, celle qui vient de la loi, mais avec celle qui s’obtient par la foi en Christ, la justice qui vient de Dieu par la foi, 10 Afin de connaître Christ, et la puissance de sa résurrection, et la communion de ses souffrances, en devenant conforme à lui dans sa mort, 11 pour parvenir, si je puis, à la résurrection d’entre les morts.12 Ce n’est pas que j’aie déjà remporté le prix, ou que j’aie déjà atteint la perfection; mais je cours, pour tâcher de le saisir, puisque moi aussi j’ai été saisi par Jésus-Christ. 13 Frères, je ne pense pas l’avoir saisi; mais je fais une chose : oubliant ce qui est en arrière et me portant vers ce qui est en avant, 14 je cours vers le but, pour remporter le prix de la vocation céleste de Dieu en Jésus-Christ.15 Nous tous donc qui sommes parfaits, ayons cette même pensée; et si vous êtes en quelque point d’un autre avis, Dieu vous éclairera aussi là-dessus. 16 Seulement, au point où nous sommes parvenus, marchons d’un même pas. »

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire