• Salutations,

    Bienvenue sur le blog de l’EEL de St jean du Gard En tant que Chrétiens Jésus est le pilier de notre foi, la pierre angulaire de son Église. C’est lui qui nous a aimé au point de donner sa vie pour notre salut afin que quiconque croit en lui ait la vie éternelle et ne périsse pas. Quiconque c’est toi, c’est moi, c’est celui qui croit, La porte du ciel est ouverte, que celui qui veut vienne et boive gratuitement de l’eau de la vie !!! Cette amour de Dieu nous sommes nombreux à l’avoir reçu et tout aussi nombreux à avoir envie de le partager. C’est une raison pour laquelle nous avons souhaité mettre l'ensemble de ces pages à votre disposition. Au fil des jours, vous y trouverez peut-être des passages bibliques, des témoignages, des pensées partagés, ou toutes sortes d'infos qui peuvent vous êtes utiles. J’espère que tout cela vous sera utile. En attendant de vous connaitre, soyez bénis !

Le chemin est trop long pour toi

1 Roi 19 v 3 «  Elie, voyant cela, se leva et s’en alla, pour sauver sa vie. Il arriva à Beer-Schéba, qui appartient à Juda, et il y laissa son serviteur. 4 Pour lui, il alla dans le désert où, après une journée de marche, il s’assit sous un genêt, et demanda la mort, en disant : C’est assez ! Maintenant, Eternel, prends mon âme, car je ne suis pas meilleur que mes pères. 5 Il se coucha et s’endormit sous un genêt. Et voici, un ange le toucha, et lui dit : Lève-toi, mange. 6 Il regarda, et il y avait à son chevet un gâteau cuit sur des pierres chauffées et une cruche d’eau. Il mangea et but, puis se recoucha. 7 L’ange de l’Eternel vint une seconde fois, le toucha, et dit : Lève-toi, mange, car le chemin est trop long pour toi. 8 Il se leva, mangea et but; et avec la force que lui donna cette nourriture, il marcha quarante jours et quarante nuits jusqu’à la montagne de Dieu, à Horeb. »

Ce sont donc ses paroles du seigneur au prophète Elie que j’aimerai souligner. Élie est à bout de force physique et moral; en pleine dépression, il s’est enfui dans le désert pour y mourir. Il n’a plus rien en lui qui puisse lui permettre d’avancer et pourtant il s’apprête à marcher pendant 40 jours et 40 nuits. Aucun être humain ne peut accomplir cet exploit et surtout pas cet homme au bout du rouleau. Et pourtant, si nous sommes chrétiens et que nous croyons ce que dit la parole de Dieu, nous savons pertinemment qu’Élie a parcouru sans fléchir la distance qui le séparait du mont Horeb. Où s’est-il rendu ? là où Dieu a parlé à son peuple, là où il s’est révélé à Moise.  C’est un symbole pour nous qui cherchons a  demeurer dans la parole de Dieu.

Pour ce qui est de notre destination finale, nous ne nous rendons pas au mont Horeb mais à la montagne de Sion, à la montagne de Dieu. Non pas toutefois la montagne terrestre mais la montagne céleste, celle qui attend notre arrivée dans les cieux et sur laquelle est implanté la nouvelle Jérusalem. (bien que la montagne terrestre de Sion puisse faire partie des étapes de ce chemin). Ce chemin est trop long pour toi nous dit la parole de Dieu. Si tu veux l’atteindre il te faut revenir là où Dieu parle. C’est la nourriture que Dieu te donnera qui te permettra d’atteindre le but. C’est en Jésus-Christ que Dieu parle, c’est à ses pieds qu’il nous faut revenir pour entendre et recevoir la nourriture divine.

Humainement parlant, Il n’y a rien qui permette à l’homme de parcourir le chemin qui le sépare de l’éternité et de la présence de Dieu. Es-tu découragé de toi même ?  Jésus nous a parlé : « Je suis le chemin, la vérité, la vie ». parfois nous sommes trompé de chemin, épuisés nous nous retrouvons dans le désert spirituel, à bout de force.

Nous sommes si prompte à nous détourner. Dieu n’abandonne pas son serviteur mais il envoie son ange pour le secourir et lui donne la force de revenir sur le chemin de la vérité. Que de pièges nous sont tendus pour nous effrayer ou nous détourner de l’évangile de vérité. L’essentiel est d’avoir remis sa vie entre le mains de Jésus-Christ, il ne permettra pas qu’un de ses enfants périsse loin de lui mais il le gardera et l’amènera jusqu’au royaume de Dieu.

Psamue 121.

1 Cantique des degrés. Je lève mes yeux vers les montagnes… D’où me viendra le secours ?

2 Le secours me vient de l’Eternel, Qui a fait les cieux et la terre.

3 Il ne permettra point que ton pied chancelle; Celui qui te garde ne sommeillera point.

4 Voici, il ne sommeille ni ne dort, Celui qui garde Israël. 5 L’Eternel est celui qui te garde, L’Eternel est ton ombre à ta main droite. 6 Pendant le jour le soleil ne te frappera point, Ni la lune pendant la nuit. 7 L’Eternel te gardera de tout mal, Il gardera ton âme; 8 L’Eternel gardera ton départ et ton arrivée, Dès maintenant et à jamais.

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire