• Salutations,

    Bienvenue sur le blog de l’EEL de St jean du Gard En tant que Chrétiens Jésus est le pilier de notre foi, la pierre angulaire de son Église. C’est lui qui nous a aimé au point de donner sa vie pour notre salut afin que quiconque croit en lui ait la vie éternelle et ne périsse pas. Quiconque c’est toi, c’est moi, c’est celui qui croit, La porte du ciel est ouverte, que celui qui veut vienne et boive gratuitement de l’eau de la vie !!! Cette amour de Dieu nous sommes nombreux à l’avoir reçu et tout aussi nombreux à avoir envie de le partager. C’est une raison pour laquelle nous avons souhaité mettre l'ensemble de ces pages à votre disposition. Au fil des jours, vous y trouverez peut-être des passages bibliques, des témoignages, des pensées partagés, ou toutes sortes d'infos qui peuvent vous êtes utiles. J’espère que tout cela vous sera utile. En attendant de vous connaitre, soyez bénis !

Dans le chapitre 7 de l’évangile de Jean, nous voyons Jésus venir à la fête des huttes. Il le fait discrètement, non pas de manière à attirer les foules. Il ne cherche pas sa propre gloire mais celle de celui qui l’a envoyé. A ce sujet il explique au verset 18 : « Celui qui parle de son chef cherche sa propre gloire; mais celui qui cherche la gloire de celui qui l’a envoyé, celui-là est vrai, et il n’y a point d’injustice en lui. ». Jésus-Christ ne parlait pas de lui même mais réellement de la part de Dieu. IL me parait important de nous souvenir de ces paroles, nous qui sommes si fragiles, de qui cherchons nous la gloire au centre de nos discours. C’est plus subtil qu’il n’en parait : renoncer à soi et rechercher la gloire de celui qui nous envoie. Oh Seigneur donne nous par ta grâce de rechercher ta gloire au milieu du monde afin d’annoncer ton salut !  Malgré sa discrétion Jésus fait parler de lui : tout le monde parle de lui que ce soit en bien ou en mal, avec foi ou incrédulité, il ne laisse personne indifférent. Si les choses pouvaient être ainsi aujourd’hui ! Nous verions les gens parler de Jésus-Christ jusque dans la rue régulièrement. Il est difficile pour tous les hommes de faire un choix, les sentiments s’entrechoquent. Que rerchercher, la gloire de Dieu ou la gloire de l’homme qui va de pair avec l’orgueil de la vie ? Les pharisiens sont mauvais, ils cherchent à faire mourir le Seigneur et renient ceux qui veulent s’attacher à lui. Comment faire au milieu de ce tumulte pour croire sans prendre des risques? C’est probablement une question qu’à du se poser Nicodème. Il est venu voir Jésus de nuit pour ne pas être vu mais, maintenant il veut intervenir devant tous ces docteurs de la loi… Il aimerait prendre la défense de Jésus alors il trouve cette réplique qui lui vaut la réprimande des pharisiens :  » 51 Notre loi condamne-t-elle un homme avant qu’on l’entende et qu’on sache ce qu’il a fait ? 52 Ils lui répondirent : Es-tu aussi Galiléen ? Examine, et tu verras que de la Galilée il ne sort point de prophète. » Quelques temps après Nicodème s’est réellement engagé avec le Seigneur et nous ne pouvons qu’imaginer les conséquences sur sa vie de la décision qu’il a prise. C’est aussi la réalité de bien des frères et soeurs qui se sont engagés avec Jésus au travers du monde.  Je me dis que nous devrions nous aussi réfléchir à ces choses, les prendre à cœurs afin d’être prêts, par la grâce de Dieu, au moment opportun. La foi est un chemin sans partage et notre cœur ne doit il pas être à Christ tout entier ? Ce n’est pas si facile, il nous faut peut-être du temps mais la question est là et je crois que si nous donnons notre cœur au Seigneur il nous conduira comme il a conduit Nicodème/ Par sa grâce, nous irons au bout de notre déclaration de foi. Rappelons nous que nous ne sommes pas suffisants pour ces choses mais dans sa grâce Dieu veut nous donner la force d’avancer avec lui. Par ta grâce Seigneur donne nous d’avoir un cœur tout entier à toi.

14 Ecris à l’ange de l’Eglise de Laodicée : Voici ce que dit l’Amen, le témoin fidèle et véritable, le commencement de la création de Dieu : 15 Je connais tes oeuvres. Je sais que tu n’es ni froid ni bouillant. Puisses-tu être froid ou bouillant ! 16 Ainsi, parce que tu es tiède, et que tu n’es ni froid ni bouillant, je te vomirai de ma bouche. 17 Parce que tu dis : Je suis riche, je me suis enrichi, et je n’ai besoin de rien, et parce que tu ne sais pas que tu es malheureux, misérable, pauvre, aveugle et nu, 18 je te conseille d’acheter de moi de l’or éprouvé par le feu, afin que tu deviennes riche, et des vêtements blancs, afin que tu sois vêtu et que la honte de ta nudité ne paraisse pas, et un collyre pour oindre tes yeux, afin que tu voies. 19 Moi, je reprends et je châtie tous ceux que j’aime. Aie donc du zèle, et repens-toi. 20 Voici, je me tiens à la porte, et je frappe. Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui, je souperai avec lui, et lui avec moi. 21 Celui qui vaincra, je le ferai asseoir avec moi sur mon trône, comme moi j’ai vaincu et me suis assis avec mon Père sur son trône. 22 Que celui qui a des oreilles entende ce que l’Esprit dit aux Eglises ! (Apocalypse 3)

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire